Anna Maillard: "il faut développer la pratique de la pétanque chez les jeunes"

Championne du monde et membre de la CMN pétanque, Anna Maillard est sur tous les fronts pour développer sa discipline qui rêve d’être olympique en 2024 lors des Jeux de Paris. Rencontre avec une vraie passionnée qui entend faire de la pétanque un sport s’adressant de plus en plus à la jeunesse...

1°) Bonjour Anna, félicitations ! Vous venez de devenir championne du monde avec l’équipe de France de pétanque. Pouvez-vous nous raconter les grandes lignes de cette victoire acquise en Chine ?

Merci ! Je suis vraiment très heureuse de cette médaille d’or que l’on espérait depuis plusieurs années. Nous sommes partis avec une équipe toute nouvelle, mais nous avions l’objectif commun d’atteindre le podium. Sur ce championnat du Monde, aucune partie n’a été simple, il a fallu tirer le meilleur de chacune et s’adapter sur le moment, notre coach nous a beaucoup aidé à gérer. La force de notre équipe a été la confiance et la solidarité entre les joueuses et l’encadrement.

Nous avons bien démarré la compétition en se qualifiant directement pour les 8ème de finale. Dans cette partie, nous sommes menées 5 à 11, et nous avons réussi à inverser le doute chez nos adversaires estoniennes en s’imposant sur le fil 13 à 11. Nous avons ensuite gagné notre quart de finale contre la Norvège, puis notre demi-finale contre les redoutables cambodgiennes, l’une des équipes favorites. La finale nous a opposé à Madagascar qui venait d’éliminer la Thaïlande, multiple championne du Monde. Nous avons gagné 13 à 6…. Je me souviendrai toujours de cette explosion de joie au moment où ma partenaire à ajouter le point de la victoire !

2°) On sait que la pétanque a toujours été un sport important en France. Depuis quand la pratique féminine s’est-elle réellement développée ?

Un des grands atouts de la pétanque, c’est qu’elle permet la pratique en mixte. A partir des années 80, un grand nombre de concours mixtes ont eu lieu, ce qui a déclenché la découverte de ce sport vers un nouveau public féminin. Ensuite, la Fédération Française de pétanque et jeu Provençal a créé des championnats de France spécifiques pour les catégories féminines, la doublette en 1976, la triplette en 2002, et le tête à tête en 2014. Le championnat des clubs féminins va également dans ce sens en permettant aux féminines de s’affronter à différents niveaux. Aujourd’hui, on retrouve une équité parfaite entre les séniors masculins et féminins dans les championnats de France et internationaux. Depuis ces évolutions, la pratique féminine est en constante progression, tant sur le nombre de licenciées, que sur le niveau de pratique.

3°) Pouvez-vous nous éclairer avec quelques chiffres concernant la pratique féminine de la pétanque ?

Actuellement, on compte plus de 48 700 féminines sur 300 000 licenciés au total. La part des féminines de moins de 18 ans est de 4 100 licenciées.

4°) Quels sont selon vous les grands axes de développement pour votre sport ?

L’axe de développement qui me semble le plus important est la pratique chez les jeunes, par le biais du monde fédéral, mais également en passant par le milieu scolaire. La convention nationale entre le Ministère de l’éducation nationale, le Ministère des sports, l’USEP, l’UNSS, et la FFPJP en 2015 est un tournant primordial dans le développement de la pétanque. Elle donne une notoriété indispensable à l’image de la pétanque qui se veut moderne. L’intégration de la pétanque comme support d’activité physique à l’école permet la découverte cette pratique dès le plus jeune âge en mettant en avant les valeurs éducatives qu’elle véhicule. Les jeunes peuvent désormais jouer à la pétanque dans des contextes différents : à l’école pour développer des compétences, dans le sport scolaire pour découvrir les valeurs sportives, et dans le monde fédéral pour jouer en compétition.

5°) On se rend compte que la chaine L’Equipe diffuse pas mal de pétanque en journée. Est-ce selon vous une première approche intéressante ?

Il est vrai que la médiatisation des diverses compétitions sur la chaine l’Equipe contribue fortement à la promotion de notre sport. Aujourd’hui, la pétanque est le 4ème sport le plus diffusé sur cette chaine. La médiatisation se fait en journée, mais également sur certains primes, et le chiffre d’audience figure parmi les plus élevés. Les retours sont donc très positifs, et cette avancée apporte une visibilité incontestable. J’espère par la suite que nous aurons la possibilité de suivre davantage de compétitions en direct.

6°) On évoque la possibilité de voir la pétanque devenir olympique en 2024. Cela serait-il un aboutissement et une vraie reconnaissance pour votre sport ?

La pétanque aux JO… ce serait grandiose ! Et une vraie reconnaissance pour notre sport évidemment. Depuis 2003, la pétanque est reconnue comme sport de haut niveau par le Ministère, et depuis, elle a fait du chemin, en terme de développement, de médiatisation et d’image. Par le biais de la Confédération Mondiale des Sports de Boules (CMSB), la candidature regroupe trois disciplines : la pétanque, la boule lyonnaise et la raffa volo. Avec une représentation dans 165 pays, et une pratique par plus de 200 millions de personnes, la candidature a du poids, et nous nous mobilisons pour l’appuyer au maximum. C’est également une réelle opportunité que les JO 2024 se déroulent en France, où la pétanque fait partie de la culture.

7°) Vous êtes partie de la CMN pétanque au sein de la fédération en relation étroite avec l’UNSS. Pourriez-vous nous expliquer votre rôle et le rôle de la CMN pétanque ?

Depuis l’entrée de la pétanque à l’UNSS en 2015, une CMN pilotée par Jérôme Gilot s’est créée. Je trouve que la collaboration entre l’UNSS et la Fédération est très encourageante.

Le rôle de cette CMN est d’établir des orientations concrètes pour un développement de la pratique de la pétanque. Pour cela, nous échangeons nos points de vue afin d’établir un format de compétition et des textes de référence adaptés: fiche sport, livret jeune arbitre…etc. On s’attache à proposer des formules qui permettent un développement sur tout le territoire, vers toutes les tranches d’âge, en valorisant une pratique mixte et partagée. Pour ma part, j’essaie d’apporter mon vécu sur le plan sportif, et de faire le lien entre les décisions de la CMN, et la mise en place sur le terrain lors des différents championnats départementaux, académiques et championnat de France.

visuel boules sport 2024

Devenir partenaire de la FFPJP

  • Devenir partenaire de la FFPJP Le service Partenariat de la FFPJP a pour mission de proposer des opportunités de collaborations pour les entreprises souhaitant s’associer aux valeurs de la pétanque française. Le partenariat ou sponsoring…
    En savoir plus...

Vidéos récentes

Calendrier 2017
pub r a c
plate form
carte comites